Derniers Articles

Pousser l’âge de la retraite n’a pas comme seul bénéfice de gagner sur les vivants, mais aussi sur les morts. Il s’en passe en deux ans ! Ma démonstration se portera sur 4 ans, les 60/64 ans.

Au 1er janvier 2022, la France compte 65,6 millions d’habitants en France métropolitaine et 2,2 millions dans les départements Outre-mer. Voici donc sur le tableau suivant, la matière sur laquelle l’on va travailler, et pour être plus précis, la tranche d’âge des  60/64 ans.

L’on peut y voir dans cette tranche que, 2,174 millions d’hommes, et, 1,991 million de femmes, pour un total de 4,165 millions de personnes, sont concernées. Dans le tableau suivant, nous avons selon ma cousine L’INSEE le nombre de décès pour 1 000 personnes du groupe qui nous intéresse et en l’occurrence celui des 60/64.

En moyenne, 8 personnes sur 1000 meurent de 60 ans à 64 ans. Si l’on prend nos 4,165 millions de bétails humains, et que l’on les transforme en morts, cela nous fait 33 320 retraites de gagnées. Imaginons, sur une moyenne de 2000 euros, un gain de 66 640 000 Euros par mois. ” Je dis 2000 euros et c’est très raisonnable, à ces âges, ce sont les pauvres qui meurent, la preuve plus loin dans l’article”.

Combien en % cela représente ?

Pour 16,7 millions de retraitées, 33 320 seront morts entre temps. Soit 0,20% des retraités globaux. Ou si l’on rapporte ça à la tranche des 60/64 ans, 0,80%. “L’on est toujours sur les retraités de tous les métiers (riche/pauvre)”.

En % du nombre de décès par ans ?

Nous pouvons voir que 644 201 personnes sont décédées en 2021. Ce qui représente maintenant 5,17 % des décès pour nos 60/64 ans.

Y a-t-il des inégalités ? 

J’ai envie de dire “comme toujours !”

Riches et pauvres ne sont pas égaux face à la mort, et ils ne le sont pas non plus face aux contraintes de cette réforme. Si les plus riches disposent d’un patrimoine leur permettant de s’affranchir de cette réforme et de partir plus tôt sans avoir besoin de compter sur la solidarité nationale, ce n’est pas le cas des plus pauvres. Ces derniers ne peuvent pas compter sur d’autres moyens de subsistance, et c’est donc sous une très forte contrainte qu’ils resteront plus longtemps au travail, alors même qu’ils exercent souvent les métiers les plus pénibles : 56% des ouvriers et 53% des employés pensent que l’âge de la retraite actuel est déjà trop élevé, contre 48% pour la moyenne des Français-es. Cette réforme va donc mettre au travail encore plus longtemps des gens qui en souffrent. Alors qu’ils souhaiteraient partir, c’est sur eux que pèse le joug de la contrainte économique.

Une étude sur Libération montre que 25% des 5% les plus pauvres meurent en premiers !

Il est donc légitime de se demander combien sont pauvres sur les 33 320 morts que l’état va gagner. Il n’y a pas d’études sur les morts retraités en liaison avec leur métier. La retraite étant pour toutes les classes sociales, l’on peut juste dire que sur les 5% de riches, 5% meurent. Et sur les 5% de pauvres, 25% meurent. Il y a alors 5 fois plus de chances de mourir chez les plus pauvres avant la retraite. Il nous faut ainsi la proportion en nombre de riches et nombre de pauvres pour approfondir. “Je continue donc la démonstration !”.

Les riches seraient 4,5 Millions aux dessus de 4000 Euros, si l’on prélève 5 % cela fait 225 000, puis encore 5%, 11 250 personnes n’arriveront jamais à la retraite.” Cela ne nous dit pas à quels âges les personnes meurent, compliqué de dire ceux qui seront dans notre tranche d’âge de 60/64 ans. Mais nous avons maintenant une proportion de 11 250 personnes possibles dans cette tranche. Et donc, un pourcentage pour le final.

Les plus pauvres seraient 11 Millions, si l’on prélève 5 % cela fait 550 000, puis encore 5%, 27 500 personnes n’arriveront jamais à la retraite. Là encore, cela reste une proportion possible pour notre catégorie des 60/64 ans. Nous partirons sur le principe que le reste s’apparente à la classe moyenne qui a bien souvent les boulots les plus difficiles et pénibles. Sur les 30 millions de travailleurs, la moitié sont de la classe moyenne, dont 15 Millions. Même calcul, 5%, 750 000 et encore 5%, 37 500 personnes n’arriveront jamais à la retraite. Même refrain toutes ces personnes ne meurent pas entre 60 et 64 ans .

Conclusion :

Si vous êtes arrivé là avec tout ce blabla “Bravo !” Tous ces calculs montrent que sur les 33 320 personnes qui n’auront plus de retraites avec le passage à 64 ans, car morts ! ( Et certainement plus dans l’avenir avec le passage à 67 ans). En prenant donc en compte, (Riche, moyenne classe et pauvre), les calculs du dessus montrent que, 10% seront riches, 40% seront pauvres et 50% de la classe moyenne seront dans les pertes humaines de retraités entre 60/64 ans. Seuls 3000 riches subiront cette loi.

Partager cette Page

Laisser un commentaire