le New York Times publiait un article dans lequel le quotidien révélait l’existence de SMS envoyés pendant un mois entre le PDG de Pfizer et la présidente de la Commission européenne, dans le cadre des négociations sur un contrat d’achat de 1,8 milliard de doses de vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 pour un montant de 35 milliards d’euros.

La présidente de l’Europe dans les bras du patron de Pfizer

Le Covid s’étant invité dans la vie de la planète, la Commission européenne a trouvé parfaitement normal d’acheter des milliards de doses d’un produit non fini et de les injecter aux contribuables-cobayes. Evidemment pour que tout ceci fonctionne, l’information doit être mise sous embargo. C’est exactement ce qui s’est passé avec les contrats de l’oligopole producteur de vaccins.

Interview de Michèle Rivasi pour Planet Lockdown Sur les contracts louches :

Une fâcheuse tendance à effacer ses traces !

En espérant qu’Ursula Von der Leyen n’ait pas cédé à sa manie de grand ménage… En 2019, avant de quitter le ministère allemand de la Défense pour filer à Bruxelles, elle avait consciencieusement nettoyé ​son téléphone. Plus une trace de contrats passés par son ministère – pour un montant de 200 millions d’euros – sur lesquels la commission d’enquête du Bundestag voulait se pencher…

 

L’observateur (watchdog ou chien de garde) de l’UE accuse Ursula von der Leyen de « mauvaise gestion » et lui ordonne de remettre les textes secrets qu’elle a envoyés au PDG de Pfizer lors des efforts pour acheter 1,8 milliard d’injections anti-Covid.

Pourquoi l'Europe n'a pas créé son Vaccin ?

Bienvenue à « Pfizer City », ville au passé nazi devenue épicentre mondial du vaccin

Situé à 22 minutes de route de l’aéroport bruxellois de Zaventem et à 27 minutes du port d’Anvers, le site Pfizer de Puurs est rodé aux expéditions de médicaments dans le monde entier.

Cité flamande qui abrita un centre de transit vers les camps de la mort, Puurs a su redorer son blason en ouvrant les bras à l’industrie pharmaceutique. Aujourd’hui, c’est ici que sont fabriquées, notamment pour l’Europe, les milliards de doses du vaccin Pfizer.

Puurs, deuxième plus gros site mondial du géant américain, après celui de Kalamazoo dans le Michigan. C’est ici, sur ces anciens champs d’asperges, que cette grosse usine, productrice du premier vaccin contre le Covid-19, confectionne aujourd’hui les milliards de doses à ARNm qui hystérisent toute l’Europe. Trois unités de production, des entrepôts, des milliers de places de parking… Secret industriel oblige, le site est devenu une telle forteresse qu’aucun journaliste n’a pu y faire entrer une caméra depuis des mois.

Vaccin contre le coronavirus: Pfizer n'a pas du tout découvert le vaccin !

Le Vaccin ne vient pas de chez Pfizer mais bien de BioNTech avec laquelle elle s’est associée. 

BioNTech est une société allemande de biotechnologie spécialisée dans le développement et la fabrication d’immunothérapies actives dans le traitement des maladies graves.

Pfizer doit souvent ses succès à des médicaments découverts par d’autres qu’elle a rachetés.

Partager cette Page

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.